Accéder au contenu principal

Eric Woerth précise la réforme de la fonction publique

Le ministre du budget, des comptes publics, de la fonction publique et de la réforme de l’Etat Eric Woerth s’est déplacé le 5 novembre 2009 à Lyon sur le thème de la réforme de l’Etat et de la politique immobilière.
La réforme consiste, comme nous l'avait indiqué le Préfet Daniel Canepa l'an passé (lire ici) -à "rendre l'Etat plus efficace par le regroupement des services actuellement dispersés en communautés de travail".
Finies donc les agences et place à un nombre limité de "directions" dont les compétences correspondent globalement aux grandes missions des ministères : Direction régionale de l’écologie, de l’aménagement et du logement (DREAL), Direction régionale de l’entreprise, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (DIRECCTE) ; Direction régionale de l’agriculture, de l’alimentation et de la forêt (DRAAF); Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS), Agence régionale de santé (ARS), Secrétariat général pour les affaires régionales (SGAR).

Au niveau départemental, l’administration s’organise pour mieux répondre aux besoins des citoyens et des territoires : les services sont regroupés en trois directions interministérielles : Direction départementale des territoires (DDT), Direction départementale de la protection des populations(DDPP), Direction départementale de la cohésion sociale (DDCS).

Une réduction des effectifs de fonctionnaires et du parc immobilier
Concrètement, dans le Rhône, 25 services, soit 2400 agents, sont regroupés au sein de 9 nouvelles directions : les implantations passent de 47 à 12 et les immeubles de 26 à 10, les surfaces occupées sont réduites de 19%.
L’accessibilité des sites en terme de transports collectifs est privilégiée tant pour les usagers que pour les agents et les regroupements permettront selon le ministre "des économies d’échelle (réduction du montant des loyers). Ainsi pour le Rhône, c’est une économie annuelle de 1,5 M€ en régime de croisière qui sera réalisée sur le montant des loyers".

Les travaux et les déménagements seront financés sur le produit des ventes d’immeubles libérés.
Après avoir constaté que le projet du Rhône, parmi les premiers au plan national, répond à la fois aux objectifs de la révision générale des politiques publiques et à ceux de la nouvelle politique immobilière de l’Etat, le ministre en a approuvé les principes et le financement.
Désormais prêt à démarrer, le calendrier de réalisation des opérations se déroulera sur une douzaine de mois.

LYon-Politique.fr est un site de


Commentaires

Actuellement sur LYFtvNews :