Accéder au contenu principal

Régionales 2010, Europe Ecologie Rhône-Alpes décline son projet pour la santé

Emmenés par Alain Chabrolle ( tête de liste dans l'Ain) et Veronique Moreira ( Tête de liste du Rhône), les écologistes ont organisé le mercredi 27 janvier 2010  un happening  sur la passerelle du Palais de Justice avec pour thème "la santé et l'environnement".
"Nous constatons que les épidémies modernes croissent inexorablement, frappant d’abord les plus faibles, s’attaquant désormais à tous", indiquent les écologistes. Selon eux, personne ne peut plus s’affirmer à l’abri  des cancers, maladies respiratoires et cardio-vasculaires, du stress au travail...
Et face aux causes de ces maladies, qui relèvent selon eux de la dégradation de l’environnement, de nos modes et de nos conditions de vie, il faut stopper les rejets de PCB et de mercure, mettre en place une véritable politique de prévention des cancers, et surtour proposer "un nouveau modèle de société et de relation au travail".
Pour organiser la prévention des risques industriels, la reconversion écologique des établissements dangereux et l' information "transparente" des citoyens, les écologistes annoncent qu'ils mettront en place, si ils sont élus, "une réelle politique de Santé Publique dans Rhône-Alpes" : leurs propositions sont particulièrement détaillées : réduire les inégalités d’accès aux soins, développer les Réseaux de Santé de proximité et aider à la création de Maisons de Santé, promouvoir l’Education à la Santé notamment auprès des jeunes, renforcer les formations du secteur sanitaire et social, mettre en place un Plan Régional Santé-Environnement...

Sur un plan plus politique, les écologistes voudraient mettre en place un soutien aux acteurs de la santé au travail, avec des "lanceurs d’alerte", et l'organisation de  formations des professionnels à la Santé-Environnement. Selon eux, la Région pourrait soutenir les associations de prévention, d’expertise et de contrôle, maitriser efficacement les sources de pollution (industries, transports, cultures intensives, ...) ainsi que celles des ondes electro-magnétiques, appliquer enfin les Plans de Prévention de l’Atmosphère (Lyon, Grenoble, Saint-Etienne).
Encourager la recherche et l’innovation dans les technologies propres
Quant à l'action dans le domaine de la recherche, ils se démarquent de la caricature selon laquelle ils s'opposeraient au progrès de la science :  "il faut rendre possible une alimentation saine et équilibrée sans pesticides et sans OGM" et il faut aussi que les laboratoires scientifiques travaillent plus sur des actions de décontamination. Celà passe par le suivi sanitaire et environnemental des grandes plateformes chimiques de la région (Roussillon, Feyzin, Jarrie, ...) et l'encouragement de la recherche et de l’innovation dans les technologies propres



LYon-Politique.fr est un site de




Commentaires

Actuellement sur LYFtvNews :