Accéder au contenu principal

Accord OL / TCL : les Verts piquent une crise !

Cela ne pouvait pas durer ! La lune de miel entre les écologistes et le Syndicat des Transports Lyonnais (voir notre article du 6 octobre 2010 "Atoubus, la nouvelle stratégie des TCL plaît aux Verts") vient de prendre fin !
Le conseil syndical du Sytral vient en effet d'offrir à la société anonyme de l'Olympique Lyonnais, gérée par monsieur Aulas, les publicités situées à l'arrière des bus de l'agglomération lyonnaise. Un cadeau que les écologistes évaluent à 93 000 euros, "pris sur l'argent des contribuables et des utilisateurs des transports en commun"

Cela commence à bien faire. L'argent destiné aux déplacements collectifs de l'agglomération lyonnaise n'est pas utilisé à bon escient !, s'écrient les élus écolos qui se demandent pourquoi un cadeau de plus ? Pourquoi ce cadeau publicitaire? 
Ils rappellent que le club de Jean Michel Aulas prétend remplir le stade de Gerland de 40 000 places et un Grand stade à Décines de 60 000 places... La situation ne serait-elle pas aussi positive?

Pour Yves Durieux et Sylviane Goy, qui signent le communiqué, les 93 000 € offerts à l'OL sont de l’argent public qui serait plus utile dans une tarification sociale des transports publics destinée aux personnes les plus démunies plutôt que dans l’image d’un club professionnel de sport business ! 

"Bernard Rivalta doit démissionner !"
Selon eux, la gestion de monsieur Rivalta, président du Sytral, est désastreuse ! "Non seulement il ne rembourse pas des indemnités illégalement perçues, mais il bénéficiait d’une carte bancaire particulière pour ses frais, ce qui vient d’être dénoncé au Tribunal. De plus il a tenté de conclure des marchés publics pour des montants jusqu’à 2 fois le prix le plus bas (il a dû les annuler car l’affaire a été rendue publique). Et dernièrement, il a reconduit Kéolis comme délégataire du service, et ce malgré les problèmes préoccupants de gestion sociale du personnel entraînant des grèves à répétition et donc une dégradation du service public".

Les écologistes qui, on l'aura compris, partiront seuls pour les prochaines élections cantonales, et se "frotteront" au premier tour contre leurs alliés socialistes, "le Sytral devrait développer le réseau des transports en commun dans l'intérêt des usagers, avec un coût du ticket ramené à 1 € et un développement rapide des liaisons pour la périphérie, tel que prévu au plan de déplacements urbains".

Gilles Roman


Commentaires

Actuellement sur LYFtvNews :