Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du novembre 14, 2010

Actuellement sur LYFtvNews :



Michel Rocard à Lyon le 22 novembre 2010

Michel Rocard vient de publier un livre-bilan qui retrace son parcours politique depuis 60 ans. Ce pamphlet politique paru le 31 octobre 2010 aux éditions Flammarion, s'intitule "Si çà vous amuse, chronique de mes faits et méfaits"
Il est invité par Jacky Darne, le secrétaire de la Fédération du Parti socialiste du Rhône, à une rencontre-dédicace au 65 cours de la liberté (Lyon 3ème) ce lundi 22 novembre à 12h15 .








La sécurité, le plus grand échec de Sarkozy, selon Gérard Collomb

Le Maire de Lyon et Président du Grand Lyon, Gérard Collomb, prend la plume dans la revue "Après demain" de la fondation Seligman(*)... Pour le candidat à l'investiture du Parti Socialiste, "si Dominique Strauss-Kahn n'y va pas", l'un des principaux échecs de Nicolas Sarkozy est le dossier de la sécurité.  "Ni la multiplication des lois (une vingtaine cette dernière décennie), ni celle des promesses du président de la République n’ont permis d’enrayer l’insécurité dans notre pays", attaque Gérard Collomb, pour qui le bilan objectif est une dégradation de la situation, avec une augmentation des atteintes aux personnes, avec des cas gravissimes.  Pour lui, les flambées de violence dans le quartier de La Villeneuve, banlieue populaire de Grenoble, ou à Saint-Aignan, petite commune du Loir-et-Cher, ont pointé l’incapacité de l’Etat à appliquer son autorité sur le sol national. 
Un Hold-Up idéologique de Nicolas Sarkozy sur le thème de la sécurité Il s…

L'écologie perd l'énergie et les écologistes en retrouvent !

C'est l'un des seuls enseignements du remaniement ministériel du dimanche 14 novembre 2010 : le "grand" Ministère de l'Ecologie, qui était jusque là dirigé par Jean Louis Borloo, perd sa compétence "énergie" au profit du ministère de l'économie. Ce changement qui est analysé par les organisations écologistes comme un "marqueur" fort de la nouvelle politique du gouvernement Fillon 3, laisse présager un changement de cap avec une réduction des aides aux énergies renouvelables, qui connaissaient un (trop ?) fort succès (lire sur LYon-Actualités "le gouvernement en piqué contre la bulle spéculative"). Mais paradoxalement, la refonte des compétences du ministère coïncide avec une phase d'euphorie dans les partis écologistes, marquée par la fusion à Lyon, dimanche, des principaux courants de l'écologie politique dans le nouveau mouvement "Europe-Ecologie / Les Verts".
En fusionnant à Lyon lors d'assises constituante…